Les articles correspondants"En français" (Total 21)

  • Cliquez sur TABLE DES MATIÈRES pour accéder à tous les sujets, y compris le lien vers la Première Guerre mondiale.

  • Les Béothuks ont été les habitants originaux de l'île de Terre-Neuve. Ces chasseurs-cueilleurs de langue algonquine n'atteignaient probablement pas le millier à l'arrivée des Européens. Ils descendaient d'Indiens récents dont la culture a été appelée Little Passage Complex.
  • Dès le 25 février 1690, 45 flibustiers de Ferryland sous la conduite de Herman Williamson, envahissent Plaisance par terre. Après avoir tué deux soldats et blessé Louis de Pastour d'une balle au dos, ils s'emparent de tous les établissements.
  • Au cours des années 1650, les pêcheurs basques de France passent l'hiver à la baie de Plaisance. Ils sont encouragés par le roi de France qui entend officiellement y établir une colonie.
  • L'Angleterre de la fin du XVIe siècle s'intéressait de plus en plus à l'implantation de colonies en Amérique du Nord. Au nombre des promoteurs, il y avait Anthony Parkhurst, auteur d'un opuscule sur Terre-Neuve, et Sir Humphrey Gilbert, qui avait fait escale dans le havre de St. John's en 1583, avant son tragique voyage de retour vers le continent.
  • Dans l'Empire britannique en pleine expansion des XVIIe et XVIIIe siècles, Terre-Neuve était une anomalie, considérée comme une industrie plutôt que comme une colonie, comme une activité plutôt que comme une société.
  • Au cours d'un demi siècle d'occupation officielle, les Français érigent une série d'ouvrages fortifiés aux endroits jugés les plus propices à la défense de la colonie : un fort sur le plateau à l'est de Plaisance; une palissade autour de la ville; le fort louis du côté nord du goulet (aujourd'hui Jerseyside); le fort Royal sur la montagne (Castle Hill); une petite redoute sur le Gaillardin ainsi que plusieurs petites batteries s'échelonnant du port jusqu'à l'embouchure de la baie.
  • Même si Terre-Neuve est régulièrement décrite comme « la plus ancienne colonie britannique », une prétention fondée sur le voyage de Cabot en 1497 et la prise de possession par Sir Humphrey Gilbert en 1583, il n'en demeure pas moins que la France, dès le tout début, a été un participant de premier plan à l'exploration et à la mise en valeur de Terre-Neuve.
  • Tout au cours de l'histoire de Plaisance, il n'y a pas un seul gouveneur qui ne se plaigne du manque de soldats ou encore de leur médiocrité. Il y a beaucoup de désertions, surtout chez des recrues que la métropole envoi de force ou sous de faux prétextes â Plaisance.
  • La guerre de la ligue d'Augsbourg a marqué le premier épisode de ce qui allait être un long conflit entre l'Angleterre et la France. En 1688, Guillaume d'Orange, stathouder des Provinces-Unies (aujourd'hui les Pays-Bas), accédait au trône d'Angleterre et au titre de Guillaume III en épousant la fille de Jacques II, Marie II Stuart, qui allait régner avec lui.
  • De 1739 à 1748, la Grande-Bretagne a fait la guerre à l'Espagne, puis à la France. Ce conflit ne s'est soldé par aucune victoire décisive; Terre-Neuve en a d'ailleurs été exclue, sans nul doute parce que les Français avaient perdu leur base de Plaisance.
  • En 1712, la reine Anne Stuart succédait à son beau-frère Guillaume sur le trône d'Angleterre. Comme dans le cas de la guerre de la ligue d'Augsbourg, la guerre de la Succession d'Espagne a été provoquée par l'expansionnisme français sous Louis XIV.
  • Chaque établissement de pêche compte habituellement une maison de l'habitant, un magasin à marchandises et à provision, des cabanes pour l'équipement de pêche et les équipages. Chaque habitant-pêcheur tente de garder la documentation couvrant les contrats passés avec les pêcheurs-engagés, les achats de marchandises, les ventes de morue, les billets à ordre, les avances de crédit allouées ou reçus, etc.
  • Au début du 17e siècle, il y a déjà près de 200 ans que les pêcheurs européens fréquentent les bancs de morue de Terre-Neuve. En fait, dès le 16e siècle, les pêcheries deviennent une activité économique internationale.
  • Les activités de pêche par les Français à Terre-Neuve ont atteint leur apogée durant la première moitié du XVIIe siècle. Les Espagnols et les Portugais disparaissaient peu à peu de la scène, ne laissant pour seuls concurrents que les Anglais.
  • Pour les Français qui pêchent au large de Terre-Neuve, le XVIIIe siècle s'est caractérisé par un cortège de difficultés. Après un déclin catastrophique des stocks de morue côtière entre 1710 et la fin des années 1720, le conflit franco-anglais a eu un impact encore plus profond, bouleversant la pêche, les échanges et les marchés.
  • Pour avoir une idée de l'importance du poisson dans le régime alimentaire des Européens du XVe siècle, il suffit de savoir que la pêche employait plus de travailleurs que toute autre occupation, exception faite de l'agriculture.
  • Beaucoup de pêcheurs-engagés partent du département de Bayonne et du pays de Labourd en France pour venir pêcher à Terre-Neuve l'été. En février 1697, un règlement stipule que pour les régions de Bayonne et de Labourd, un maximum de 60 engagés peuvent partir pour Terre-Neuve à chaque printemps.
  • Selon le premier recensement de Plaisance (1671), les quelques habitants alors dans la colonie sont majoritairement originaires de l'Île de Ré et de La Rochelle. En 1685, Plaisance compte 588 personnes dont 153 résidents (hommes, femmes et enfants) et 435 engagés.
  • Les Anglais et leurs alliés avaient atteint les objectifs qu'ils visaient au début de la guerre de la Succession d'Espagne. Les Français avaient été chassés des Pays-Bas espagnols, dont l'empereur avait hérité.
  • L'influence positive et négative des bases militaires britanniques, françaises et américaines à Terre-Neuve-et-Labrador.