Les articles correspondants"En français" (Total 23)

  • Cliquez sur TABLE DES MATIÈRES pour accéder à tous les sujets, y compris le lien vers la Première Guerre mondiale.

  • Les Inuit de la côte nord du Labrador sont les descendants directs d'un peuple de chasseurs préhistoriques qui avait occupé tout le territoire canadien depuis l'Alaska.
  • Historiens et archéologues ne s'entendent pas sur l'époque où les premiers Mi'kmaq (aussi appelés Micmacs) sont arrivés à Terre-Neuve. La tradition orale de ce peuple donne à croire qu'il y avait des Mi'kmaq à Terre-Neuve avant les premiers contacts avec l'Europe.
  • Les premiers spectacles dont on ait enregistré la présentation à Terre-Neuve remontent à 1583, soit au voyage durant lequel Sir Humphrey Gilbert a revendiqué l'île au nom de la Couronne britannique
  • Les cartes de l'hémisphère occidental (ou du Nouveau Monde) des premiers explorateurs européens illustrent avec plus ou moins d'approximation Terre-Neuve et le Labrador. Ainsi, la représentation de l'île fluctue énormément au cours des siècles d'exploration.
  • Pendant au moins 50 ans au 16e siècle, la chasse à la baleine est une source de prospérité pour les baleiniers basques de France et d'Espagne.
  • L'Angleterre de la fin du XVIe siècle s'intéressait de plus en plus à l'implantation de colonies en Amérique du Nord. Au nombre des promoteurs, il y avait Anthony Parkhurst, auteur d'un opuscule sur Terre-Neuve, et Sir Humphrey Gilbert, qui avait fait escale dans le havre de St. John's en 1583, avant son tragique voyage de retour vers le continent.
  • La genèse de la pêche migratoire à Terre-Neuve et au Labrador. Cette activité a duré trois siècles avant de se transformer en industrie de pêche de résidents.
  • Les Portugais sont les premiers Européens à explorer l'océan Atlantique. Des marins portugais seraient parvenus à Terre-Neuve avant Jean Cabot, selon certains historiens.
  • John Cabot a peut-être découvert la route océanique de l'Europe à l'Amérique du Nord, mais les informations qu'il a ramenées n'ont rien fait pour clarifier la géographie de l'est du Canada. Il aurait tout aussi bien pu toucher la pointe nord-est de l'Asie ou une des îles semées dans l'océan, et personne n'aurait pu dire le contraire.
  • Information sur les explorations qu'effectuent les Anglais et les Français au début du 16e siècle.
  • Même si Terre-Neuve est régulièrement décrite comme « la plus ancienne colonie britannique », une prétention fondée sur le voyage de Cabot en 1497 et la prise de possession par Sir Humphrey Gilbert en 1583, il n'en demeure pas moins que la France, dès le tout début, a été un participant de premier plan à l'exploration et à la mise en valeur de Terre-Neuve.
  • Les navigateurs du 15e siècle disposent d'un nombre limité d'instruments de navigation : le compas magnétique, le livre de bord, la sonde, le quart-de-cercle et l'estimé.
  • Une brève histoire du Labrador, l'importance de la pêche, la colonisation et les rapports avec le Québec et Terre-Neuve.
  • Pour avoir une idée de l'importance du poisson dans le régime alimentaire des Européens du XVe siècle, il suffit de savoir que la pêche employait plus de travailleurs que toute autre occupation, exception faite de l'agriculture.
  • Les premiers Européens à fréquenter le nord-est de l'Amérique du Nord n'étaient pas des colons, mais plutôt des pêcheurs. Terre-Neuve, avec ses eaux poissonneuses, a d'abord été un lieu de pêche de la morue, un complément utile, puis de plus en plus indispensable, à la pêche pratiquée dans les eaux européennes.
  • Information sur la pêche migratoire et les modes de peuplement à Terre-Neuve et au Labrador.
  • Information sur les premières tentatives de colonisation de Terre-Neuve.
  • Un des fils de Jean Cabot, Sébastien, est intimement lié à l’histoire de son père et à celle de l’exploration de l’Amérique du Nord par les Européens
  • C'est la pêche à la morue à Terre-Neuve et au Labrador qui a attiré principalement les colons français dans cette colonie du 16e au 19e siècle.
  • Les migrations françaises à Terre-Neuve et au Labrador ont commencé au début du 16e siècle et se sont poursuivies durant environ 400 ans.