Les articles correspondants"En français" (Total 64)

  • Cliquez sur TABLE DES MATIÈRES pour accéder à tous les sujets, y compris le lien vers la Première Guerre mondiale.

  • Les Béothuks ont été les habitants originaux de l'île de Terre-Neuve. Ces chasseurs-cueilleurs de langue algonquine n'atteignaient probablement pas le millier à l'arrivée des Européens. Ils descendaient d'Indiens récents dont la culture a été appelée Little Passage Complex.
  • Les Inuit de la côte nord du Labrador sont les descendants directs d'un peuple de chasseurs préhistoriques qui avait occupé tout le territoire canadien depuis l'Alaska.
  • Historiens et archéologues ne s'entendent pas sur l'époque où les premiers Mi'kmaq (aussi appelés Micmacs) sont arrivés à Terre-Neuve. La tradition orale de ce peuple donne à croire qu'il y avait des Mi'kmaq à Terre-Neuve avant les premiers contacts avec l'Europe.
  • Bien qu'ils n'aient pas toujours eu le prestige ou la visibilité qu'ils connaissent aujourd'hui, les arts visuels ont une longue histoire à Terre-Neuve et au Labrador. On entend par art visuel toute oeuvre (peinture, gravure, dessin, sculpture, installation, photographie, vidéo, cinéma, voire même performance) qui communique une idée ou une émotion par l'entremise de procédés visuels.
  • Bien qu'elle soit souvent décrite en termes différents, l'expédition qui a mené à la « découverte » de Terre-Neuve était avant tout une entreprise commerciale.
  • Depuis l'arrivée des Européens jusqu'au XXe siècle, Terre-Neuve a surtout été convoitée pour la richesse de ses ressources marines, et en particulier pour sa morue.
  • Telle qu'elle était menée à Terre-Neuve et au Labrador au 19e siècle, la chasse au phoque commerciale printanière était une industrie dangereuse et exigeante.
  • Au 18e siècle, le nombre de pêcheurs anglais, la productivité et les revenus tirés de la pêche migratoire à Terre-Neuve atteignent leur apogée.
  • Information sur l'arrière-pays de l'île de Terre-Neuve, y compris les rencontres avec les Béothuks et la cartographie de la région.
  • Dès le 25 février 1690, 45 flibustiers de Ferryland sous la conduite de Herman Williamson, envahissent Plaisance par terre. Après avoir tué deux soldats et blessé Louis de Pastour d'une balle au dos, ils s'emparent de tous les établissements.
  • Pendant une bonne partie des 17e et 18e siècles, les activités économiques caractéristiques de Terre-Neuve et du Labrador ne favorisent pas les interactions entres les groupes autochtones et les Européens.
  • Les cartes de l'hémisphère occidental (ou du Nouveau Monde) des premiers explorateurs européens illustrent avec plus ou moins d'approximation Terre-Neuve et le Labrador. Ainsi, la représentation de l'île fluctue énormément au cours des siècles d'exploration.
  • Au cours des années 1650, les pêcheurs basques de France passent l'hiver à la baie de Plaisance. Ils sont encouragés par le roi de France qui entend officiellement y établir une colonie.
  • Dans l'Empire britannique en pleine expansion des XVIIe et XVIIIe siècles, Terre-Neuve était une anomalie, considérée comme une industrie plutôt que comme une colonie, comme une activité plutôt que comme une société.
  • La France et l'Angleterre (la future Grande-Bretagne) se sont fait la guerre, par intermittence, de 1689 à 1815. Le conflit a débuté à la fin du XVIIe siècle, époque ou l'Angleterre et divers autres États européens tentaient de mettre un frein à la puissance et à l'ambition de Louis XIV; il s'est terminé par la défaite de Napoléon à Waterloo.
  • La genèse de la pêche migratoire à Terre-Neuve et au Labrador. Cette activité a duré trois siècles avant de se transformer en industrie de pêche de résidents.
  • Vers la fin du 18e siècle, une croissance démographique rapide à Terre-Neuve amorce le lent déclin de la pêche migratoire.
  • Dès les années 1660, le gouvernement français s'attend à ce que la population de Plaisance ne se livre pas exclusivement à la pêche et qu'elle s'adonne aussi à la culture du sol pour que la colonie ne dépende pas entièrement du ravitaillement apporté par les navires d'Europe. Bien que quelques habitants cultivent des potagers et gardent quelques animaux, l'agriculture ne devient jamais suffisante pour ravitailler la colonie.
  • Les Européens continuent d'explorer Terre-Neuve et le Labrador au cours des 18e et 19e siècles. Les autochtones leur servent souvent de guides.
  • La région de Terre-Neuve et du Labrador est le premier secteur de la côte atlantique de l'Amérique du Nord que les Européens aient exploré, mais l'un des derniers qu'ils aient colonisé et officiellement habité.

Current Filters

Period

Restrict Results

Filter by Subject

Filter by Period

Filter by Location

Filter by Type